• DE |
  •  FR 
Le diabète
En Suisse vivent environ 400 000 diabétiques, et un tiers d’entre eux ignorent leur diagnostic. Le traitement et la prise en charge de ce groupe de patients chroniques représentent un gros défi pour notre système de santé.  


​Passeport diabète et test de risque du diabète 2
 

Par des mesures simples mais bien ciblées, il est possible d’optimiser en pharmacie le dépistage précoce du diabète et l’assistance de ces patients. Le „passeport diabète“ et le „test de risque du diabète 2“ ont tout deux été remis à jour et améliorés en 2013 dans le cadre du projet national QualiCCare (voir colonne de droite) par une équipe interdisciplinaire de spécialistes du monde médical. Pour la première fois, pharmaSuisse a pu agir au sein de ce comité en tant que représentant de la pharmacie et y apporter une certaine influence.
Les membres de pharmaSuisse (veuillez vous connecter s.v.p.) trouvent des informations relatives au contenu et à l’utilisation de ces deux documents dans la „Notice d’information sur le passeport diabète et le test de risque du diabète 2“.
 
Ces deux documents peuvent être commandés par les membres de pharmaSuisse (veuillez vous connecter s.v.p.) .
 
 
                           

Journal de glycémie
 
Pour compléter le passeport diabète, il est possible pour les membres de pharmaSuisse (veuillez vous connecter s.v.p.), d’imprimer des pages du journal de glycémie qu’on peut ensuite remettre au patient. Ces pages sont disponibles en français, en allemand et en italien.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 Association QualiCCare

 

L’association QualiCCare a été créée en juillet 2013 et se compose de 19 acteurs incluant les organisations des fournisseurs de prestations, les caisses-maladie, les organisations de patients, l’industrie et les représentants des pouvoirs publics. La présidence est assurée par Hans Stöckli, conseiller aux Etats PS.
L’association QualiCCare vise à améliorer en Suisse la prise en charge des patients qui souffrent de maladies chroniques. Elle se concentrera dans un premier temps sur la BPCO et le diabète de type 2.
QualiCCare ne se préoccupe pas en premier lieu des coûts mais plutôt de la qualité de la prise en charge des malades chroniques ainsi que de la collaboration interdisciplinaire.
L’objectif est notamment de soutenir l’implémentation de mesures pour améliorer le diagnostic, le traitement et l’autogestion des malades souffrant de  BPCO ou de diabète de type 2.

 

 Documents