logo pharmaSuisse mit Schriftzug
 
 
header_home_SYPG_0980
 

swissYPG

Retour vers l’aperçu
 

Les jeunes médecins de Lucerne découvrent la pharmacie de Sursee

La pharmacie comme partenaire de l'avenir

JHAS_Luzern

L'accès à des interlocuteurs compétents pour tous les aspects concernant les médicaments prend de l’importance chez les médecins. Il est donc grand temps de briser les préjugés poussiéreux et d'établir des contacts entre les différents groupes professionnels concernés !
A l'initiative du Swiss Young Pharmacists Group et des jeunes médecins de famille de Lucerne, l'Apotheke Meyer TopPharm de Sursee a organisé le 18 mars 2019 dernier une soirée de rencontre interprofessionelle. L'équipe de la pharmacie autour de Willy Meyer a eu l’occasion de montrer aux médecins ce qu'une pharmacie moderne peut accomplir dans les soins de santé ambulatoires et où il existe des possibilités de coopération entre les deux professions. Les thématiques tels que la production, la consultation et la prévention, ainsi que la prise en charge des patients complexes mais également la formation et le perfectionnement des pharmaciens ont été mis en lumière et ont fait l'objet de vifs débats. Les besoins de l'autre groupe professionnel ont également été pris en compte dans la discussion et, à partir de là, des idées de solutions de triage dans le contexte de la pénurie manifeste de médecins généralistes ont été analysées.

Les médecins de famille invités étaient intéressés et ouverts d'esprit sur le portfolio des compétences de la pharmacie. Ils ont reconnu que nous pouvions travailler ensemble pour créer un environnement efficace pour le patient et donc pour les soins de santé. Cela a été étonnant pour les pharmaciens d'apprendre que les jeunes médecins de famille n'ont pratiquement aucun point de contact avec la pharmacie pendant leur formation. Donc, il n'est pas surprenant qu'ils sachent peu de choses sur nous et notre métier autour du médicament et de la routine quotidienne dans une pharmacie d’officine.

Maintenant il est temps de prendre l'impulsion et de travailler ensemble pour le patient. Les intérêts concurrentiels sont en fin de liste - ils n'aident personne, mais favorisent l'écart qui doit être comblé. Il faut espérer que de telles initiatives seront également soutenues et utilisées par les autorités et institutions locales. Les quatorze médecins de famille et les quatre pharmaciens sont d’accord : ensemble au lieu de s'opposer l’un à l’autre et avec le patient au centre de nos intérêts.