logo pharmaSuisse mit Schriftzug
 
 
header_home_SYPG_0980
 

swissYPG

Retour vers l’aperçu
 

Prix Junior et congrès GSASA et de la Société Suisse de Médecine intensive (SSMI)

Cette année, Helene Studer, membre du swissYPG, faisait partie du jury du congrès conjoint de la GSASA et de l'ADPHF. Nous félicitons Stefanie Amstutz, qui a gagné le Prix Junior attribué par le swissYPG grâce au soutien de Sintetica AG représenté par Madame Verena Menon.

prix Junior 2019

Helene Studer (gauche) félicite Stefanie Amstutz (en centre), qui a gagné le Prix Junior attribué par le swissYPG grâce au soutien de Sintetica AG représenté par Madame Verena Menon (droit)

Stefanie Amstutz a réalisé dans le cadre de son travail de master à l’université de Bâle et le Spitex de Lucerne «doMESTIC RISK – Development of a quantitative assessment tool for the identification of home care patients at risk for drug related problems. Le résumé de ce travail se trouve en annexe. Nous lui avons posé quelques questions.

Quels aspects de ton travail de master t’ont particulièrement plus ?

Stefanie : J'ai été particulièrement fasciné par l'importance et l'actualité du sujet de mon travail de master. Compte tenu de l'importance croissante, ces dernières années, du secteur ambulatoire, en particulier les organisations de Spitex, il est très important de développer des instruments pour améliorer la sécurité et la qualité dans le secteur de la santé. Dans le cadre de ma thèse de master, j'ai eu l'occasion de contribuer à l'élaboration d'un outil sur le risque. Il s'agit d'un outil concret pour l’optimisation des processus médicamenteux en termes de sécurité des médicaments, où il peut apporter une contribution importante à l'identification des populations de patients vulnérables par le dépistage pour réaliser des interventions pharmaceutiques ciblées et en profondeur.

Que peux-tu en retenir pour la suite de ta carrière ?

Stefanie : C'était très instructive pour moi de reconnaître les problèmes, les défis et les possibilités actuels dans le secteur de la santé. Pour mon futur domaine d'activité, j'emporte particulièrement avec moi le fait que pour des soins de santé de bonne qualité, la coopération interprofessionnelle et l'acceptation entre les différents acteurs du système de santé est d'une importance fondamentale et doit être promue et fortifiée.

Quelles sont tes objectifs professionnels pour les 3 années à venir ?

Stefanie : Pendant mon temps d'assistante, l’enthousiasme pour le travail dans l’officine s'est accru, les activités variées et le contact avec le patient me donnent l'occasion idéale d'intégrer mes compétences en communication et ma grande soif de connaissances en médecine et en santé dans ma carrière professionnelle. Cela m'incite également à commencer une formation post-grade le FPH l'année prochaine.