logo pharmaSuisse mit Schriftzug
 

La profession de pharmacienne/pharmacien

 
 

Les pharmaciennes et les pharmaciens sont les spécialistes incontestés des médicaments. Leurs compétences occupent une place centrale dans les soins médicaux de base apportés à la population. Dans les officines, les hôpitaux, l’administration ou dans l’industrie, les perspectives professionnelles sont nombreuses et diversifiées.

 
sit_pic_Beruf_Apotheker
 
 

La carrière professionnelle des pharmaciens se décline en trois phases: les bases de la pharmacie sont transmises par la formation au diplôme fédéral de pharmacien dans une université. Par la suite, les pharmaciens doivent suivre des formations postgrades et continues.

 

LA FORMATION DE BASE, LA FORMATION POSTGRADE ET LA FORMATION CONTINUE

 
 
  • Les bases de la pharmacie sont transmises au cours d’études universitaires qui mènent à l’obtention du titre de pharmacien diplômé fédéral.

  • La formation postgrade s’appuie sur la formation de base et permet aux pharmaciens d’élargir leurs compétences.

  • La formation continue permet de maintenir à jour les compétences acquises et de profiter des dernières découvertes scientifiques pour les intégrer ensuite dans le travail quotidien.

 

Société de discipline

 
  • FPH (Foederatio Pharmaceutica Helvetiae)

​La FPH est responsable de toutes les questions ayant trait à la formation postgrade et continue.

 

  • FPH Offizin

La société de discipline FPH Officine est responsable de la pharmacie d’officine

 

  • FPH Hôpital

La société de discipline FPH Hôpital de la pharmacie hospitalière

 

  • Société de discipline pharmaceutique pour la médecine complémentaire et phytothérapie (SP MCPhyto)

La société de discipline OSPH est responsable de l’homéopathie classique.

La section des pharmaciennes et pharmaciens de la Société suisse de Phytothérapie médicale, l’Ordre suisse des pharmaciens homéopathes et l’Association pour une pharmacie élargie par l‘anthroposophie ont uni leurs forces pour fonder la Société de discipline pharmaceutique pour la médecine complémentaire et phytothérapie (SP MCPhyto).

Le but de cette nouvelle association professionnelle reconnue par pharmaSuisse est de développer dans les officines la formation postgrade et continue en médecine complémentaire et de faire de la médecine complémentaire et de la phytothérapie une des compétences centrales des pharmaciennes et pharmaciens.

 

Suivant la place de travail, les activités s’orientent plus vers les conseils à la clientèle et aux patients, ou vers la recherche, le développement et la production de nouveaux médicaments. D’autres domaines d’activité concernent l’enseignement, l’enregistrement des médicaments, l’administration ou les associations.

 

Pharmacie d’officine

 

Le travail en tant que pharmacienne ou pharmacien d’officine est la direction la plus fréquemment prise par les étudiants en pharmacie après leurs cinq ans d’études. Les activités dans une pharmacie publique (officine), que ce soit dans un village, un centre commercial ou dans une ville, sont très diversifiées. Le conseil à la clientèle y est central, que ce soit pour l’automédication ou pour le retrait des médicaments soumis à ordonnance. Dans le cadre de leur rôle de premiers interlocuteurs en matière de santé, les pharmaciens assument une fonction de triage essentielle et collaborent avec d’autres professionnels de la santé, par exemple les médecins de famille. Grâce à des prestations comme la vaccination ou les mesures de prévention, les pharmaciens d’officine atteignent également les personnes en bonne santé qui ne vont jamais ou rarement chez un médecin. Parmi les autres tâches importantes qui relèvent de la responsabilité d’un pharmacien d’officine, on peut citer le diagnostic et le traitement des maladies et des troubles de la santé les plus fréquents, la validation des ordonnances, la fabrication de médicaments, la direction d’une équipe, la gestion d’un stock et le marketing.

 

Pharmacie d’hôpital

 

Les pharmaciens hospitaliers travaillent surtout dans les domaines de l’assistance pharmaceutique et de la pharmacie clinique.

L’objectif de la pharmacie hospitalière est de promouvoir une utilisation appropriée, sûre et économique des médicaments, en collaboration avec d’autres spécialistes de la santé. Cela consiste notamment à des réévaluations régulières des traitements médicamenteux et à l’accompagnement d’équipes constituées de médecins et du personnel soignant lors des visites médicales. Les avantages que la collaboration interdisciplinaire apporte au bien-être des patients sont reconnus et forment un pilier du système de santé d’aujourd’hui et de demain.

Pour plus d’informations: Association suisse des pharmaciens de l’administration et des hôpitaux (GSASA)
 

Industrie

 

L’industrie pharmaceutique offre une large gamme d’activités aux pharmaciens: ils sont demandés dans la recherche, le développement et la production de nouveaux médicaments, pour les contrôles de qualité, la documentation et la réglementation liées aux produits, ainsi que pour l’assistance scientifique, sans oublier le domaine commercial comme le marketing. Les pharmaciens sont aussi demandés dans d’autres domaines industriels comme la production alimentaire, la chimie, les affaires vétérinaires ou la cosmétique.

Plus de l'informations: https://careers.gsia.ch/

 

Autorités

 

Les organes officiels, tant au niveau cantonal que fédéral, ont aussi besoin du savoir-faire des pharmaciens. Les autorités s’appuient sur le savoir-faire de spécialistes qui façonnent de façon déterminante le travail quotidien des professionnels de la santé. Lors de l’élaboration de lois et d’ordonnances, mais aussi lors de la vérification de leur mise en application pratique, les compétences des pharmaciens constituent un fondement important. Les échanges sont fluides entre les acteurs du système de la santé, comme le pharmacien cantonal, les hôpitaux, l’Office fédéral de la santé publique (OFSP), l’Institut suisse des produits thérapeutiques Swissmedic et la police, pour n’en citer que les plus courants.

 

Recherche

 

La recherche et le développement pharmaceutiques forment un secteur industriel important de la Suisse. Le personnel qualifié est très recherché. Les métiers de la recherche et du développement industriels sont fortement marqués par les aspects scientifiques de la formation. Ils offrent à la fois la possibilité d’utiliser ses connaissances scientifiques et de poursuivre des recherches dans ce domaine. Patience et persévérance sont des conditions essentielles pour réussir à développer de nouveaux médicaments.

Portrait des pharmaciens

 
 
 
 

Pour toute question relative au FPH, à la formation ou titre postgrade, aux dispositions transitoires selon la LPMed, à l'autorisation de pratique, merci de vous adresser directement à AwpeV3MOEwIQXB1cAQM=, ou de consulter le site internet FPH www.fphch.org.

 

Formation postgrade et continue