logo pharmaSuisse mit Schriftzug
 

Consultation en pharmacie

 
 

Bon nombre de problèmes de santé peuvent être résolus et traités directement en pharmacie. Depuis début 2019, les pharmaciens peuvent, dans un cadre bien défini, remettre sans ordonnance médicale tous les médicaments. Et ce, pas uniquement dans des situations exceptionnelles, comme c’était le cas jusqu’à présent, mais aussi pour des médicaments et indications de traitement qui ont été définis par le Conseil fédéral.

 
Website_ph_Betreuung_de
 
 

Pour mieux exploiter les vastes connaissances des pharmaciens, le législateur a modifié la loi sur les produits thérapeutiques (LPTh): depuis le 1er janvier 2019, les pharmaciens peuvent remettre tous les médicaments, même sans prescription médicale. Et ce, pas uniquement dans des situations exceptionnelles, comme c’était le cas jusqu’à présent mais aussi pour des médicaments et indications définis par le Conseil fédéral.

Les pharmaciennes et pharmaciens ont certes acquis de nouveaux droits, mais ils assument surtout de nouvelles responsabilités. Ils clarifient de manière fondée, fixent des plans thérapeutiques et documentent à l’aide d’outils informatiques. Lorsqu’ils délivrent un médicament soumis à ordonnance, ils sont tenus de consigner par écrit la décision qui a motivé la remise. Le fait qu’une ordonnance médicale ne soit plus absolument nécessaire ne signifie pas que les médicaments sont dispensés à la légère, mais plutôt que les pharmaciennes et pharmaciens assument désormais l’entière responsabilité de la dispensation du médicament en proposant une consultation au client patient et en déterminant son traitement.

La voie vers la consultation en pharmacie

Lors de la remise de médicaments soumis à ordonnance, les pharmaciens sont tenus de «[...]respecter les limites des compétences qu’[ils] ont acquises dans le cadre de leur formation universitaire, de leur formation postgrade et de leur formation continue». Cela constitue l’un des devoirs professionnels auxquels sont soumises toutes les personnes exerçant une profession médicale. Ce sont les autorités cantonales qui sont responsables de veiller à ce que ces limites soient appliquées/respectées, ainsi que d’en exiger les preuves.

Les pratiques peuvent varier en fonction des cantons. Le certificat «Anamnèse en soins primaires» est une formation continue permettant aux pharmaciens d’acquérir les connaissances nécessaires sur le diagnostic et le traitement de troubles de la santé fréquents pour pouvoir procéder à certains traitements pharmaceutiques. Actuellement, aucun canton ne prévoit d’obligation pour les pharmaciens de disposer d’un tel certificat pour proposer les prestations susmentionnées.

Matériel d’information

pharmaSuisse met à la disposition de ses membres du matériel d’information disponible en français, allemand et italien.

  • Affiches

  • Annonces et publireportages (sur demande)

  • Publicité sur le portail pour clients www.votre-pharmacie.ch, avec localisateur de pharmacies

 

Bulletin de commande

 
Affiche_Cystite
 
Affiche_Conjonctivite
 
Affiche_Mal_au_dos

champs obligatoires

1a Quantité allemand
1b Quantité français
1c Quantité italien
2a Quantité allemand
2b Quantité français
2c Quantité italien
3a Quantité allemand
3b Quantité français
3c Quantité italien
Pharmacie, rue, no, NPA, lieu

Personne de contact

Formule
Prénom
Nom
monadresse@email.domaine